Shadly Hollow
Bonjour à tous. <br><br>Le forum ayant subit un coup des plus dur suite au départ de nombreux membres –disposant entre autre de postes importants, Shadly Hollow refait peau neuve. Nous comptons repartir de zéro, en modifiant un peu le contexte pour le rendre plus actuel. L’opération prendra un peu de temps, mais si vous souhaitez continuer l’aventure en notre compagnie, envoyez un mail à l’adresse suivante : toxiic-sicilian@hotmail.fr En précisant votre pseudo dans l’invitation. Il est fort probable que vous ayez à mettre à jour votre personnage, tout comme nous mettrons les nôtre à jour, mais ce n’est pas une certitude. <br><br>A bientôt sur Shadly Hollow =)<br>Asher & Natasia.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Sam 30 Jan - 14:43

Soren Kayne Rosslaw
.



Colin Farell ­­­­─ ­­©Me



    • • « – Can I see your identity card, please ? ; »
    .

    ► ÂGE PHYSIQUE : 27-29 ans, faîte-vous votre propre idée, mais je n'accepterais sûrement pas plus.
    ► ÂGE RÉEL : Quelques 627 années, à quelques décennies près. Il y a bien longtemps que mon journal n'a plus assez de page pour suivre les périples de mon existence.
    ► DATE & LIEU DE NAISSANCE : Royaume de France, Abbaye de Vaucelles, An 1380 environ.
    ► NATIONALITE/ORIGINE : Tout s'accorde à dire qu'il est d'origine Française, bien qu'au fil de sa vie il traversa bien des frontières. La dernière terre qu'il fit sienne, fut le continent américain. D'où il acquit depuis plusieurs années maintenant la nationnalité américaine.
    ► RACE : Vampire renié
    ► LIEU DE RESIDENCE : M'auriez-vous poser la question il y a quelques heures, je vous aurais répondu Seattle. Mais sa route semble l'avoir mener autre part, comme... Le sol Londonien par exemple.
    ► RANG DANS LA SOCIETE : Dans la société vampirique il n'existe tout simplement pas, n'ayant aucun attrait pour ses semblables (un doux euphémisme). D'un point de vue gouvernemental, il fut le premier vampire à incorporer les rangs de la branche américaine du Directoire.
    ► PROFESSION : Gardien du Directoire, d'une terrible efficacité. Il semble étrangement bien couvert dans ses choix et son "manque d'éthique".



    • • « – I want know your real identity, darling ! ; »
    .



    ► VOTRE PSEUDO/PRENOM : Titi'.
    ► VOTRE AGE : 20 ans
    ► COMMENT AVEZ-VOUS CONNU SH ? :Je passais par nostalgie sur un ancien fofo', et la lumière m'a indiqué celui-ci xD
    ► QUE PENSEZ-VOUS DU FORUM ? : A que dire ! J'adore ! Et même s'il était tout moche... Vive l'univers d'Hamilton x')
    ► CODE DU REGLEMENT :
    Spoiler:
     

    ► CELEBRITE SUR L'AVATAR : Colin Farell
    ► TAUX DE PRESENCE : Régulier, je peux passer chaque jour, sauf durant certaine période
    ► AUTRE CHOSE A DIRE ? : Je love le contexte *_*



Dernière édition par Soren K. Rosslaw le Dim 31 Jan - 20:34, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Sam 30 Jan - 14:44

• • « – Prologue ; »
.


"Etats d'âmes"

    Vous savez - On dit toujours qu'il est possible de fuir nos peurs, où de combattre ce que l'on craint. Mais lorsque que votre plus sombre peur réside en vous-même, comment faire pour éclaircir cette noirceur ? Arrivé à ce stade là, je crois que l'on a plus le choix. Vous l'acceptez, ou vous crevez avec. Ni plus ni moins. J'avais eu plus que mon compte d'expériences mortifères, mais vraisemblement il était inévitable que j'affronte à nouveau la mort. Enfin... Façon de parler. La mort et moi, c'était une longue histoire. Cela faisait si longtemps que nous avions entamer cette danse, que ni elle ni moi ne semblait prêt à lâcher les bras de l'autre... Si l'on en vient à aimer son assassin, il faut aussi accepter cette fin. Du moins... Jusqu'à ce que cette valse mortelle s'achève.

• • « – Tell me a story ; »
.


"New Track"
Beacon Hill, South of Seattle,
22nd December 2009, 22h00.


    Il était presque 22 heures quand le téléphone attira mon attention. Pourtant à peine lever, je souhaitais déjà me laisser de nouveau sombrer, comme si je ne venais pas de passer quatorze heures d'affilée dans cet état de vide qui était notre lot, à nous vampires.
    Je sortis de mon sépulcre en titubant, une main repoussant négligemment en arrière quelques mèches qui me voilaient la vue, mais pas assez vite pour que la sonnerie ne cesse avant que je parvienne à saisir le combiné. La lumière de mon répondeur clignotait déjà. Saisissant une seringue métallique sur la table, j'appuyais sur le bouton -lecture- et enfonçait sèchement la pointe d'un demi-centimètre dans le creux de mon épaule. Lentement, le fluide vermeille et visqueux se diffusa à travers mon corps, laissant un frisson parcourir sensiblement la surface de ma peau.

      Clic.
      Vous avez onze appels manqués. Un correspondant à chercher à vous joindre sans laisser de message, pour le recontacter, appuyer sur la touche étoile.
      Clic.


    Emportant avec moi l'appareil, je ne pris pas la peine d'appeller de suite. Tout ce que je savais ici et maintenant, c'est que j'avais besoin d'une bonne douche. Alors autant commencer par là. Je tournai le robinet d'eau chaude à fond en jetant au sol mes vêtements, laissant la vapeur envahir la cabine avant d'y entrer avec déléctation. Les paumes posées contre le carreau de douche, je laissai ainsi l'eau brûlante ruisseler le long de mon dos, évacuant peu à peu toute tension de mes muscles. Le fait d'être mort n'était pas une excuse pour se priver de sensation agréable, c'est du moins ce dont je tentais constamment de me convaincre. Je n'eus toutefois pas le loisir de m'apesantir sur cette reflexion, alors que la sonnerie retentit de nouveau dans l'air confiné de la salle d'eau.

      Clic.
      "Soren ?!"
      "Oui..."
      "Bon dieu ! Tu réponds enfin, ça fait 2 heures que je cherche à te joindre !"
      "Tu as vu l'heure ?"
      "C'est pas le moment de faire la grasse mat'. J'ai l'info que tu voulais."
      "La ligne ?"
      "Verrouillé, je connais mon boulot."
      "Je t'écoute."


    Darin Johnson. C'était un petit con, mais aussi un fouineur sans égal. Il était capable de détérrer de l'or aux endroits où tout autre personne n'y aurait vu que de la boue. Rien d'étonnant donc à ce que ce gosse d'à peine vingt cinq piges se soit fait repéré par l'agence. Cela devait maintenant faire trois ans qu'il me suivait en tant qu'informateur. Et tant qu'il pouvait me dégoter ce que je souhaitais sur mes contrats, il pouvait bien se comporter à sa guise.

      "La cible réside à Steward Street, un entrepôt désaffecté près de la gare routière de Greyhound. Selon les dernières nouvelles, il y réside avec d'autres de ses semblables, mais je n'ai pu obtenir qu'un seul mandat pour lui. Aucun éléments solides ne relient les autres à ces crimes."
      "Rien d'autres ?"

      -hésitation-

      "Si... Le vampire que tu traques personnellement serait ausi parmi eux. Mais je n'ai rien contre lui non plus."
      "Merci, tu as fais du bon boulot."
      "Ouais... Fais gaffe à toi, on n'est pas censé..."
      Clic.


    Sans prendre la peine de me sécher, j'enfilai les premiers fringues qui me tombaient sous la main, tout en nouant sous ma veste une discrète lannière de cuir. Ouvrant par la suite le double battant en bois d'une niche dans le mur, je me saisis adroitement et sans réfléchir de quantités d'objets, trouvant chacun leur place sur ma personne. Mon berreta 92 fut le dernier à rejoindre le hoslter qui parait mon épaule, après s'être vu garnir de bon nombres de petite billes d'argent. Non pas que j'avais besoin de tout ça pour tuer ; mes propres capacités physiques auraient suffit pour eux. Mais encore aurait-il fallu que je songe "seulement" à donner la mort en toute parcimonie comme tout bon gardien du Directoire...

    Sans un mot de plus, je sortis des sous-sols du vieux immeuble dans lequel je résidais, pour regagner les rues sombres et silencieuses de Seattle. Les perspéctives qu'offraient ma soirée étaient plus que réjouissantes. J'en aurais presque sourit de toute mes dents... S'il n'y avait pas eu assez de badauds pour apercevoir l'éclat albâtre de longues canines...

______________________________

"Bloodbath"
Stewart Street, Seattle,
22nd December 2009,
Trois heures plus tard.


      "Plutôt crever sale traître !"


    Une nouvelle détonation secoua les taules, suivi de près par un nouveau gémissement. Je distinguais nettement la nouvelle tâche écarlate qui lui barrait le bras. Les balles d'argents n'avaient jamais été réputés pour faire dans la dentelle. Souriant devant son regard livide et haineux, je relevais lentement le pied à mi-hauteur avant d'abattre férocement le talon sur la plaie béante. Un nouvel os craqua sous le choc.

      "Mais c'est ce qui va se passer si tu ne réponds pas à mes questions mon joli."


    Me redressant sensiblement, je pris le temps d'expulser le chargeur de mon berreta pour en glisser un nouveau. Ce n'était que mon deuxième, la nuit risquait décidément d'être très longue... Ou très courte. Mon vis-à-vis ne perdit pas une miette de mes gestes, faisant grimper sa peur à un niveau encore supérieur. Etre acculé à même le sol avec un demi-chargeur dans le corps, et deux lames d'argents vous mordant les chairs rendaient l'immortalité bien moins éternel que tout ce qu'on avait pu vous faire croire.

      "Tu me suivras avant d'avoir quitter cette pièce. Ils te buteront pour ça !"
      "Tu crois ? Cette pensée n'a pas vraiment aidé tes petits copains."
      "Tu ne pourras pas justifier ça espèce d'enfoiré !"


    Approchant mon visage à quelques centimètres du sien, j'appuyai de tout mon poid sur l'une des lames. Du sang coula à gros bouillons de la plaie. Il gémit.

      "Je n'aurais rien à expliquer. Tes camarades vont brûler. Et si je n'obtiens pas ce que je souhaites, je ferais en sorte qu'il ne reste rien de toi qui ne puisse pas t'identifer comme la cible du contrat."


    Tirant une enveloppe de papier craft de ma poche arrière, je lui balançai la note à terre avant de me redresser.

      "Voilà ton ordre d'execution. Un aller simple offert par la boite."
      "Je n'ai rien fait d'illégale."
      "Mais qui le saura ?"


    M'éloignant de plusieurs pas, mes yeux d'un bleu glacial englobèrent la scène qui se jouait devant moi. Cinq cadavres lacérés, vidés de leur sang et démenbrés jonchaient le béton armé qui peu à peu avait viré à l'écarlate. Cinq putains de vampires qui auraient du mourir depuis des décennies. Une erreur de jugement que je m'étais fait un devoir de rattraper. Je les haïssais autant pour ce qu'ils étaient que pour les actes qu'ils avaient accompli. Quant à elle, la politique du Directoire résidait dans le fait de surveiller et de juger les criminels appartenant à la communauté "surnaturelle". Mais quand était-il de la rétroactivité de cette mesure ? La plupart des miens avaient les mains tâchés de sang depuis leur naissance. Ces crimes pouvaient-ils être si facilement oublier ? Ma réponse était non. Il ne pouvait y avoir de trêve, de pitié ou de compassion pour moi. J'executais au grand jour pour le Directoire, et je tuais dans son ombre ceux qui ne pouvait être jugé. Un marché que j'estimais équitable.

      "Je vais te poser la question une dernière fois, et je te conseille de bien réfléchir à la réponse que tu me fourniras."


    Ouvrant l'une des fioles qui agrémentait les maillons de mon holster, je versai précausieusement le liquide sur le canon de mon flingue avant de me pencher vers mon interlocuteur. Approchant l'instrument de mort de son visage, j'entendis plus que je ne vis le vampire déglutir.

      "Tu as débarqué à la Nouvelle-Orléans lors de l'hiver 1679, accompagné de deux de tes semblables. L'un deux était un maître vampire, un aristocrate en provenance du royaume de France, que tu as servis durant les deux derniers siècles. Qui est-il, et où puis-je le trouver ?
      "Je n'en sais rien, je ne faisais que suivre. Va demander à une putain d'office de tourisme..."
      "Mauvaise réponse."


    Pressant le canon imbibé d'eau bénite sur le front du vampire, sa peau blanchâtre se mit à frémir et à se recroqueviller dans un léger volupte de fumée. Doucement, j'accentuai la pression jusqu'à voir le canon du beretta s'enfoncer dans sa peau. Un hurlement épouvantable résonna dans tout l'entrepôt.

      "D'accord !"
      "Je veux un nom."
      "Je ne le connais pas bordel !"

      -La pression s'accentua ; nouveau cri-

      "Mais je sais où il s'est rendu !"
      "Je t'écoute."
      "Shadly Hollow... C'est ce qu'il répetait sans arrêt avant de disparaître."
      "En angletterre ?"
      "Oui... Une putain de ville fantôme... dissimulé dans la périphérie de Londres."
      "Quelle garantie aurais-je que ce ne soit pas des conneries ?"
      "Tu crois peut être que je me laisserais crever pour cette enflure ?"
      "Hum..."


    Retirant le beretta, je pris soin de l'essuyer sur un revers de manche avant de le glisser dans son étui de cuir. L'angletterre, hein ?

      "Fous le camp, tu as eu ce que tu voulais !"
      "Pas tout à fait."


    Avant même qu'il ne puisse réagir, je lui plongeais un pieu d'argent en pleine poitrine. Il se raidit, et tâtonna d'instinct sa poitrine ensanglanté de sa main valide pour tenter d'arracher l'arme. Sans attendre de voir s'il réussirait, je dégainai un troisième couteau et lui tranchai la gorge jusqu'à l'os. Quand je la retirai, il eut un dernier soubreçaut alors même que l'immortalité le quittait. Sans un regard de plus derrière moi, je sortis mon cellulaire en me dirigeant vers la sortie qui donnait sur les quais.

      Clic.
      "Rosslaw à l'appareil. Envoyez une équipe de nettoyage dans Stewart Street, entrepôt n°11."
      -Silence-
      "Ramenez-en plutôt deux..."
      Clic.


Dernière édition par Soren K. Rosslaw le Dim 31 Jan - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 6:02

.


"Pensées et Souvenirs"

    Il est une chose qu'il faut bien comprendre ; On ne naît pas homme, on le devient. La nuance semble infime. Pourtant c'est de là que réside toute la différence. Croyez-vous qu'un homme est mauvais parce qu'il est destiné à l'être ? Ou bon parce que son âme est né dans la pureté ? Bien sûr que non. C'est l'histoire qui vous dessine. Rien n'arrive sans raison. Toute cause à une conséquence. Et bien évidemment, il en était de même pour moi.
    La plupart des gens que je croise lors de mes errances nocturnes ne s'attardent pas sur ma cicatrice. Ils regardent certes, mais subrepticement. La curiosité n'est généralement pas assez forte pour risquer de s'embarquer dans quelque chose de douteux. On regarde et on oublie... Moi, je n'oublierais jamais.


.


"Beginning of the End"
Royaume de France,
Domaine de Ligescourt,
An 1393.


    Le chateau de Vaucelles était l'une de ses nouvelles résidences attribuées de grâce par la royauté à ceux qui l'avait honnorablement servi. Les aménagements et la décoration n'en étaient pas terminés, participant à cette atmosphère d'austérité qui pesait dans la pièce centrale du domaine. Duc de nom, Evrard de Ligescourt ne porta à peine attention aux deux gentilshommes qui venaient de s'introduire dans son salon privé. Adressant un bref salut de la tête suite aux courbettes qu'ils effectuèrent, il leur fit signe d'approcher. L'intendant et le capitaine des gardes s'executèrent d'un même mouvement, grimaçant l'un et l'autre au vue de son vis-à-vis.

      "De quoi s'agit-il ?"
      "D'une sombre et tortueuse affaire de sorcellerie, nous assure-t-on."
      "Ne pouvait-on charger le garde des Sceaux de l'instruire lui-même, sans me déranger de mes soucis à une pareille heure ?
      "C'est tout juste ce que je faisais précedemment observer Monseigneur.


    C'est deux-là étaient loin de s'entendre comme larons en foire. Et pourtant bien que se contredisant mutuellement, ils semblaient tout autant crispé et secoué par la nouvelle qu'ils apportaient. Ignorant l'interruption, le capitaine poursuivit presque avec hésitation.

      "La chose m'est apparue importante, non point tant pour le fait de sorcellerie, qui est assez commun, mais parce que cette sorcellerie semble s'être accomplie au sein même du conclave et à votre intention. Il s'agit de votre pupille."
      "Soren ?"
      "Soren."
      "Qu'en est-il ?"


    Se tournant vers la porte à double battant, l'homme d'arme fit signe à deux hommes d'entrer, traînant dans leur sillage une frêle silhouette ensanglantée.

      "Doux Jésus ! Que cela signifie-t-il ?! Et pourquoi mon fils est-il ainsi entravé ?"
      "Nous l'ignorons Monseigneur, il était..."
      "Amenez-le sur le champs à mes médecins !"
      "Messire... La majorité de son sang n'est pas le sien."
      "Expliquez-vous !"
      "Nous l'avons retrouvé dans les jardins du domaine. Allongé à même le sol et se contorsionnant de douleur. Une fine chaîne d'argent agrémentée par le symbole de notre Sainte Eglise lui brûlait la peau. L'un de mes hommes s'est précipité pour lui ôter le-dit objet, mais sitôt fait celui-ci s'est jeté au cou de son sauveur. Le temps que nous arrivions jusqu'à lui, mon homme était déjà mort. Voyez par vous-même ce qu'il en est."


    Ecartant fermement les membres de l'enfant pour permettre au duc d'approcher, un feulement furieux s'échappa de la gorge du captif. La base de son cou était tellement boursouflé, que l'on distinguait à peine la rainure sanglante qui y courrait tout du long. Concernant la poitrine, c'était une tout autre histoire. La marque du pendentif en argent massif était clairement imprimé dans les chairs du gamins, comme si le symbole de la chrétienté essayait de ronger le mal qui l'habitait. Toutefois, il ne fallut qu'une fraction de seconde pour que le duc bondisse en arrière devant les deux longues canines sanglantes qui se découvrèrent au sourire béant de son enfant.

      "Démon ! Quel est donc ce maléfice ? Que le diable l'emporte !"
      "Que doit-on faire de lui Messire ?"
      "Mettez-le au fer et à confesse ! Dieu est plus fort que le malin !"


    Faisant signe de croix, à cet instant précis, il ne donnait pas l'impression d'en être absolument sûr.

      "S'il est trop tard pour extirper ce démon du corp de mon fils... Brûlez-le ! Rien ne viendra souiller cette maison."
      "Oui Sire."


    S'inclinant, les protagonistes sortirent de la grande salle aussi vite qu'ils le purent. Avide de se débarraser de tout contact avec le malin, ne reconnaissant plus rien de ce qu'avait été leur jeune maître...


______________________________

"The stories continues..."
An 1394 à nos jours.


    Il est généralement mauvais de détourner les gens de leur nature. Mieux vaut laisser un méchant à sa méchanceté que de le transformer en mouton ; la bonté n'étant pas son affaire, il en usera de façon déplorable. L'inverse n'en était pas moins véridique. Et cette nuit-là, ce fut la plus grosse erreur que commirent mes assassins.

    Les temps qui suivirent furent pour moi les plus douleureux et les plus instructifs de mon existence. Dans les cachots du château de Vaucelles jusqu'au dernier des caveaux de l'abbaye, je découvris ce qu'était véritablement la foi chrétienne. La vision admiratif d'un gamin de dix ans envers le dévouement des servants du Christ, était bien loin du délicat doigté des inquisiteurs. Combien de cris ? De hurlements à s'en déchirer la gorge ? Je ne réalisais qu'à peine ce qui se passait, mais je savais que j'aurais du rendre l'âme depuis bien longtemps déjà. Qu'étais-je devenu ? Pourquoi la lumière du soleil était devenu un véritable cauchemard ? Quel était cette sensation d'excitation et de faim à chaques goutelettes de sang qui perlaient ? Je n'avais aucune de ses réponses, mais seulement la douleur. Cette épouvantable et terrible douleur qui vrillait chacun de mes membres, comme en écho de cette nuit où tout avait commencé. Les souvenirs tourbillonaient dans mon esprit, se mélangeaient, puis finissaient par disparaître pour me laisser seul avec la réalité. J'étais mort, où avide de l'être.

    Je n'ai aucune idée du temps que dura ce calvaire, et je ne puis affirmer avec exactitude de quel manière il prit fin. Mais d'une façon ou d'une autre, je parvins finalement à briser les chaînes qui me liait à cet endroit, me noyant dans le sang de mes geoliers avant de disparaître dans la nature. Une piste sanglante que ne tardèrent pas à suivre certains des miens. Je me souviens encore d'un nom ; Robert de Châtillon. Un seigneur local et vampire de surcroit. Il fut le premier à m'enseigner ce que j'étais devenu, me formant et m'instruisant sur mon nouveau statut. Comment et pourquoi ? Il n'en avait lui-même pas les réponses. Je ne l'appris que bien plus tard de la bouche d'un mourrant.

    Tout n'avait été que vengeance. Une banale histoire de territoire que mon père avait acquis sous l'égide de la royauté au dépend d'un autre noble. Or il n'était jamais bon d'empiéter sur les plates bandes d'un maître vampire. Seulement la mort n'était pas suffisante pour ces créatures de la nuit, il avait fallait plus que cela. Et la sanction avait été reportée sur sa descendance. Moi. Me faire devenir un des leurs dans la souffrance et l'agonie avait dû leur procurer bien plus de plaisir qu'une simple execution. La mort n'est qu'un instant, mais la douleur est un siècle... Ce simple constat avait de lui même tracer le chemin que prendrait ma nouvelle vie.

    Les années et siècles qui passèrent, je ne vous les conterais pas en détails. Je traquai le responsable sans répit ni pitié à travers l'Europe entière, avant de finalement perdre sa trace sur le nouveau continent. Six siècles passèrent ainsi, tandis que ma force, mes pouvoirs et mon habilité grandirent. Je n'avais plus rien à voir avec le nouveau né que j'avais alors été. Bien que n'ayant jamais acquis ce titre, ma puissance était devenu l'égale d'un véritable maître de ma race. Mon ancien nom fut oublié, et se transforma en Soren Kayne Rosslaw. Entre temps la société évolua. La conscience de l'existence de créatures surnaturels chez certains amenèrent la peur et l'insécurité. Et à l'aube du vingtième siècle, les nombreuses sociétés indépendantes laissèrent peu à peu leur place à une entité secrète et au pouvoir absolu : Le Directoire. Je fus le premier d'entre les miens à incorporer les rangs de cette toute puissante agence gouvernementale, trouvant dans son financement et dans ses moyens qu'elle dispensait, un atout unique pour mener à terme mes projets. Très rapidemment, je m'y élevai en son sein, et devint leur meilleur arme contre ceux de mon espèce. Pour le reste, disons qu'officiellement c'est un organe de justice internationnale garantissant la sécurité et l'équité pour tous. Officieusement...Les choses ne sont jamais ce qu'elles semblent être. Pour ma part, je n'aurais pu rêver mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 19:04

.


"Back to reality"
Londres,
Directoire,
1st February 2010, 23h11.


    Après un mois sans réponse, ma demande de mutation fut enfin acceptée. Du bureau de Seattle, je fus transféré à celui de Londres sous clause de silence absolu. Autrement dit, je bossais en apparence pour le gouvernement Anglais, mais sous le couvert je ne rendais de compte qu'à mes supérieurs d'outre mer. Au fond, cela m'importait que très peu. A partir du moment où cela me permettait d'effectuer mon boulot et de régler mes affaires personnelles. Me tournant vers une vitrine fermée de prêt-à-porter, je pris le temps d'observer quelques instants l'image que je renvoyais. Culminant un peu au-dessous du mètre quatre vingt-dix, j'affichais le gabarit d'un joueur de football, avec ses épaules larges et carrées. Mon costume noir, comme à mon habitude, soulignait parfaitement mon humeur du moment, tout en laissant cette petite impression de rigueur et de classe. Pour le prix qu'il avait coûté, c'était bien le minimum que je lui demandais. Je réajustai sensiblement ma cravate, puis passais la main dans mes cheveux noirs qui commençaient à retomber trop souvent sur mon front à mon goût. Bien aise celui qui aurait été capable de voir en moi un vampire et executeur, plutôt qu'un séduisant homme d'affaire. Poursuivant de quelques pas, je passai dans le tourniquet d'un riche immeuble industriel londonien pour déboucher dans un vaste hall éclairé. Je le traversai sans prendre un temps d'arrêt, avant d'arriver devant la réceptionniste qui ne m'avait pas lâchée des yeux.

      "Que puis-je pour vous?"
      "Soren Kayne Rosslaw, le nouveau gestionnaire de fond."
      "Je crains qu'il ne soit trop tard pour que l'on vous reçoivent à cette heure-ci. Souhaitez-vous fixer un rendez-vous pour demain ?"
      "Il n'est jamais trop tard pour un banquier, car la nuit offre multitude d'opportunité."


    Plissant légèrement les yeux, un sourire se dessina sur les lèvres de mon interlocutrice devant la réponse qu'elle attendait.

      "Et bien, je pense qu'il doit encore rester quelqu'un de garde dans les bureaux. C'est au deuxième mais l'ascenseur semble avoir quelques soucis. Il suffit parfois d'attendre une vingtaine de secondes en pression pour que le contact s'opère. N'hésitez pas à composer mon numéro en cas de problème, nous avons toujours ce problème depuis l'installation de ces cages. Bienvenue chez nous Monsieur Rosslaw, j'espère que vous vous y plairez. "


    Autrement dit, bienvenue au quartier général du Directoire.

      "A n'en pas douter."


    La remerciant d'un simple signe de tête, je partis vers la cage d'ascenseur. Il y aurait beaucoup à faire dans les jours à venir. Ma piste devait déjà avoir refroidie, et je n'avais encore aucune idée de ce que me réservait cette fameuse ville de Shadly Hollow. Quoiqu'il en soit, j'avais déjà hâte de mettre du coeur à l'ouvrage... Du moins ce qu'il m'en restait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 20:37

Bonsoir et désolé pour le double post niarf
Juste pour préciser que je pense en avoir terminé, en esperant que ça ne soit pas trop mal Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Asher L. Blackstone
VAMPIRE MASTER
I'M NOT A HERO
avatar

Messages : 1255
Date d'inscription : 25/12/2009

« Je te vois »
▌Rang: Maître Vampire de Londres -et de Shadly Hollow. Au moindre problème, laissez un message après le « Pitié ne me tuez pas ! »
▌Pouvoir spécial: Retour de pouvoir, je peux blesser à distance en retournant le pouvoir de quelqu'un contre lui.
▌Relationship's:
MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 21:48

    Bienvenue !

    Je n'ai que deux mots à dire : Oh. Punaise.

    Ta fiche est...est...est... Pleure Pleure Pleure Pleure Pleure Pleure Pleure Pleure

    Non, je ne peux pas...c'est...trop...






    Elle est géniale !!!!! J'adore <33

    Ah nan, obligé je te valide là maintenant tout de suite !



    SO MANY TIMES I THINK I'M A GENIUS. - gif (c) shiya
    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucian A. Weaver
Me, Myself & I
avatar

Messages : 412
Date d'inscription : 12/01/2010
Age : 33

« Je te vois »
▌Rang:
▌Pouvoir spécial: Aucun
▌Relationship's:
MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 21:55

Je suis d'accord avec Asher (qu'on me tue ><)
J'ai adoré ta fiche <3

Bienvenue et bon jeu =DD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asher L. Blackstone
VAMPIRE MASTER
I'M NOT A HERO
avatar

Messages : 1255
Date d'inscription : 25/12/2009

« Je te vois »
▌Rang: Maître Vampire de Londres -et de Shadly Hollow. Au moindre problème, laissez un message après le « Pitié ne me tuez pas ! »
▌Pouvoir spécial: Retour de pouvoir, je peux blesser à distance en retournant le pouvoir de quelqu'un contre lui.
▌Relationship's:
MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 21:59

    Avec plaisir Lulu =DD Corde

    Un vampire presque aussi vieux que moi en plus, ça va me faire un adversaire de taille niarf



    SO MANY TIMES I THINK I'M A GENIUS. - gif (c) shiya
    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucène E. Heargraves
Esclave de Sang
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 22:00

    Longue et étudiée comme je les aime (a)
    J'suis pas déçue, j'vois que j'ai misé sur le bon cheval ! slurp
    Amuse toi bien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 22:55

    Aaahh ! Je vous remercie, ça fait plaisir Razz

    @Asher : Les vieux crus sont toujours les meilleurs, compte sur moi pour être là quand viendra le temps de déguster le tien niarf
    @Lucian : (Si c'est demandé si gentiment Mitraillette )
    @Lucène : Alors j'attend de voir ce que tu nous prépare maintenant Langue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 23:22

    Wwooa j'aime !!!!!
    Ton personnage est très intéressant bien qu'étant vampire ^^ et le choix d'avatar est sympa aussi.
    Beau style d'écriture.. rohlalal un lien. Veux un liiien !
    && of course bienvenue parmi nous !


Dernière édition par Alicia de Borbon-Fuentes le Lun 1 Fév - 0:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asher L. Blackstone
VAMPIRE MASTER
I'M NOT A HERO
avatar

Messages : 1255
Date d'inscription : 25/12/2009

« Je te vois »
▌Rang: Maître Vampire de Londres -et de Shadly Hollow. Au moindre problème, laissez un message après le « Pitié ne me tuez pas ! »
▌Pouvoir spécial: Retour de pouvoir, je peux blesser à distance en retournant le pouvoir de quelqu'un contre lui.
▌Relationship's:
MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 23:36

    Huhu niarf

    J'ai hâte de jouer avec toi, cher détracteur de ta propre espèce Pervers niarf



    SO MANY TIMES I THINK I'M A GENIUS. - gif (c) shiya
    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 23:49

magnifique fiche *-* ! j'adore !

c'est original ça un vampire qui n'aime pas les vampires ^^ en espérant juste que tu ne t'en prendras pas à Asher Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Dim 31 Jan - 23:56

Bah et moi on ne me protège pas? -o-
Bienvenue parmi nous, voici un personnage des plus intéressant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Lun 1 Fév - 18:45

Merci pour l'accueil hug
(Ce sera avec plaisir pour les liens Cool )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Lun 1 Fév - 18:51

Bienvenu collègue
Revenir en haut Aller en bas
Natasia M. Zaharen
PSYCHOTIC WOLF
Traque & ne blesse que moi.
avatar

Messages : 903
Date d'inscription : 28/12/2009
Age : 25

« Je te vois »
▌Rang: Seconde de la meute, agent du Directoire et amante du maître de la ville...En voilà une vie bien remplie!
▌Pouvoir spécial: Dons psychiques
▌Relationship's:
MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   Mar 2 Fév - 10:38

    Vlaaaaane on a un collègue!!!!
    *Se sent moins seule*
    slurp slurp slurp

    Bienvenue Soren! En plus c'est chou comme tout comme prénom <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strange-xdeath.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soren Kayne Rosslaw // "Bloody Redemption" [TERMINE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Nos ennemis nourrissent nos dragons " ¤ Mara MacFusty *TERMINE*
» On ne boit pas de vin quand on ne tient pas l'alcool, en particulier quand c'est un cadeau d'une elfe "légèrement" fâchée contre vous {PV Eliwyr Meraennon} [RP TERMINE]
» [SP] Roman Reigns vers une storyline de "redemption" ?
» Brezilyen fòme yon "Brigad Desalin" pou ede peyizan ayisyen plante.
» Le" j'accuse "de Fidel par Vernet Larose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadly Hollow :: 
L'Antre ••
 :: « I know you by your soul » :: » Sorry, not this time !
-
Sauter vers: